Consignes de sécurité TEPACAP. Parc de loisirs à Bordeaux

Consignes de sécurité TEPACAP. Parc de loisirs à Bordeaux

Découvrez les consignes de sécurité du parc TEPACAP à Mérignac

MISSION DU MONITEUR

  • Connaissance de l’environnement de travail.
  • La société :

ACRO MERIGNAC LOISIRS SARL

Société au capital de 10.000 €.

  • Le parc :

Il saura diriger le client vers les différentes parties du parc : l’entrée, la sortie, les parcours, le monde des pitchouns, l’accueil, les commodités, les issues de secours, etc…

Il connaîtra également le nom et son utilisation de chacun des matériels et infrastructures nécessaires à la pratique de l’activité (exemple : plate-forme, câble, gris-gris, cordes, etc…).

  • La forêt :

 

Le moniteur sera capable de nommer et de reconnaître les différents arbres et différentes plantes du parc, et pourra le cas échéant répondre aux questions des clients.

Dans l’enceinte du parc, les principales espèces végétales rencontrées sont : des chênes pédonculés, des platanes à feuilles d’érables, du houx à feuilles épineuses, des pins maritimes, des bouleaux pleureurs, des fougères, du fragon, de l’aubépine, du lierre et du laurier palme.

    1. Maîtrise des parcours.

Le moniteur connaîtra tous les différents jeux des parcours et les méthodes les plus efficaces pour les passer. Le but étant de conseiller à bon escient les clients en difficulté ou demandeur de renseignements. Il sera également à la disposition des clients pour faire des démonstrations, si les conditions d’encadrement le permettent.

  1. Accueil.

Le moniteur saura accueillir et équiper les joueurs. Il portera, pendant ses heures de travail, la tenue de la marque fournie par l’entreprise (T-shirt ou polaire selon la saison), son harnais dûment équipé, ainsi qu’une radio de type " talky-walky " également fournis.

A – Equipement du client :

L’équipement du client est composé d’un harnais sur lequel sont ajoutés au pontet :

  • deux longes extensibles dont les extrémités sont composées chacune d’un mousqueton (maintenu par un élastique),
  • d’une sangle centrale équipée d’une poulie,
  • d’une paire de gants de cuir prévue à l’usage des tyroliennes.

B – Installation du harnais sur le client :

  • Le client monte, avec l’aide du moniteur, le harnais à sa taille puis le maintient, par la sangle de la poulie, serré sur son nombril.
  • Le moniteur serre alors la sangle de la taille de manière à ce que le harnais ne puisse plus descendre de la taille et en veillant à ce que les longes restent au centre au niveau du nombril.
  • Le moniteur pourra alors serrer, une à une, les sangles des jambes.
  • Les trois reliquats de sangle du harnais seront enroulés et maintenus par les élastique prévus à cet effet. Les deux mousquetons seront accrochés sur le porte-matériel du harnais.
  1. Initiation.

Le moniteur connaîtra le discours tenu lors de l’initiation d’un groupe et saura le restituer afin que chaque client comprenne. A l’issue de l’explication, il montrera aux clients comment utiliser le matériel. Enfin avant de les laisser partir sur le parcours, il vérifiera que chaque personne a réussi à passer le parcours d’initiation dans les règles.

Discours à tenir lors de l’initiation :

Partie A : devant le panneau.

  • Respect de la nature : c’est à dire, ne fumer que dans la zone prévue à cet effet et jeter les ordures dans les poubelles. 
  • Respect des zones protégées délimitées par des cordes (ne pas y marcher).
  • Les cheveux longs doivent être attachés (dans le cas contraire, cela présente un danger lors de la descente de tyroliennes). 
  • Vérification du matériel : à l’image du moniteur, chaque client teste tour à tour ses deux mousquetons et sa poulie.
  • Chaque client aura en sa possession une paire de gants.
  • Sur chaque jeu, se trouve un câble rouge nommé " ligne de vie ". On peut s’y tenir mais on ne doit pas l’avoir sous la taille.
  • Il y a 4 parcours progressifs en hauteur et difficulté il est donc conseillé de les découvrir dans l’ordre. Chaque parcours est indiqué par un panneau blanc.

Partie B : sur l’initiation.

  • Avant de commencer à monter, j’accroche mes deux mousquetons chacun dans un sens sur le câble rouge. L’inversion des mousquetons permet d’éviter tout décrochage involontaire lors de chutes.
  • Sur les départs de jeux, se trouvent des " stop chute " qui sont voués à me retenir en cas de chute. Lors de la montée, j’attends que la personne devant moi ait passé un stop chute. Il doit toujours y en avoir un entre deux personnes.
  • Sur les jeux comme sur les plates-formes, je n’ai pas le droit de me décrocher, je déplace toujours mes mousquetons un par un de manière à en avoir en permanence un attaché.
  • Lors d’un saut de tarzan, j’accroche, un par un mes mousquetons dans la boucle sur la liane. Ceci fait, je me lance vers le filet. Au filet, j’accroche mes mousquetons sur le câble rouge avant de rejoindre une plate-forme.
  • Lors d’une descente en tyrolienne, je commence par installer mes mousquetons sur le câble gris. Ensuite je mets mes gants, puis en dernier je place ma poulie entre les deux mousquetons de manière à ce que rien ne gêne la poulie durant la descente. Ensuite, je pose mes mains sur le câble gris (toujours en amont de la poulie), puis je m’assoie sur la plate-forme, les pieds devant. Pour partir, je détends mes bras en arrière sur le câble et le laisse glisser entre mes mains sans jamais le lâcher. Arrivé au sol, je décroche mes deux mousquetons et ma poulie puis je m’écarte du câble avant de ranger mon matériel sur le porte-matériel de mon harnais. Pour quitter la zone de tyrolienne, je me dirige toujours vers la fin du parcours (en aval).

 

    1. Surveillance.

Durant tout le temps de jeux des clients, le moniteur veillera à ce que chaque client respecte les règles de sécurité. Il devra parfois, après plusieurs rappels sur la même personne, faire preuve de fermeté. En dernier recours, si la personne ne respecte pas (intentionnellement) les règles imposées, le moniteur devra enlever, puis confisquer le harnais de la personne afin qu’elle ne se mette plus en danger.

La surveillance, en cas d’affluence doit se concentrer sur les plates formes, en effet, un client ne doit en temps normal manipuler ses mousquetons que sur les plates-formes.

  1. Interventions.

Le moniteur saura réaliser une intervention depuis le sol et une intervention dans les jeux en respectant à la lettre les techniques apprises. Il saura auparavant détecter si le client à besoin ou non d’une intervention. Pour ce faire il motivera le client jusqu’à être sûr que l’intervention est nécessaire.

A – Processus d’intervention du sol :

L’intervention du sol n’est possible que si la personne à descendre est consciente et valide et accepte de participer à l’opération. Le cas échéant, la personne peut se faire aider d’une autre à ses cotés sur le parcours.

Pour réaliser la descente il est nécessaire d’avoir le matériel suivant à disposition : une corde, un mousqueton libre, un mousqueton à vis et un gris-gris. Le moniteur doit par ailleurs être équipé de son harnais.

Dans tous les cas, le maître mot est de rassurer la personne en difficulté et celles qui assistent autour de façon à éviter quelconque panique ou énervement. Avant de commencer l’intervention, le moniteur aura pris soin d’avertir ses collègues et au besoin de se faire remplacer.

 

  • Commencer par envoyer le mousqueton libre à la personne suspendue. 
  • La personne doit alors accrocher ce dernier sur le câble rouge au-dessus de sa tête.
  • Envoyer un mousqueton libre que la personne doit accrocher au ponté de son harnais (là ou est accrochée la poulie).
  • Envoyer ensuite l’extrémité de la corde, préalablement équipée d’une boucle et d’un nœud de 8.
  • La personne doit alors passer la corde dans le mousqueton libre fixé sur le câble rouge.
  • Ensuite, la boucle d’extrémité doit être passée dans le mousqueton libre du ponté.
  • Au sol le moniteur doit alors passer la corde dans le gris-gris, puis le fixer sur le mousqueton à vis préalablement disposé sur son harnais. Après quoi le mousqueton à vis doit être fermé donc vissé à fond.
  • Le moniteur doit alors hisser légèrement la personne de manière à détendre ses longes.
  • La personne décroche une de ses longes et l’accroche dans la boucle de la corde, au même endroit que celui du ponté. Faire de même pour la deuxième longe une fois que la première est raccrochée.
  • Le moniteur n’a plus qu’à laisser descendre doucement la personne en actionnant délicatement le gris-gris. Il fera alors attention à retenir la personne à l’arrivée au contact du sol.
  • Reste d’abord à rassurer la personne puis à réunir et ranger le matériel, sans oublier le mousqueton libre laissé sur le câble rouge. Il sera en général renvoyé par une personne sur le parcours.

 

B – Processus d’intervention depuis le parcours en hauteur : 

L’intervention en hauteur se fait lorsque la personne à descendre est inconsciente ou incapable de manipuler et que personne à ses côtés ne peut assister l’opération.

Pour réaliser la descente il est nécessaire d’avoir le même matériel que pour une intervention du sol à disposition : une corde, un mousqueton libre, un mousqueton à vis et un gris-gris. Le moniteur doit par ailleurs être équipé de son harnais.

Le principe de l’opération est rigoureusement le même si ce n’est que le moniteur doit rejoindre la personne en difficulté sur le parcours et réaliser seul l’installation des matériels.

Dans tous les cas, le maître mot est de rassurer la personne en difficulté et celles qui assistent autour de façon à éviter quelconque panique ou énervement. Dans le cas ou la personne est inconsciente, le moniteur s’assurera avant toutes choses qu’un de ses responsables a averti les pompiers.

 

  • La technique est la même que depuis le sol si ce n’est que le moniteur effectue toutes les manipulations.
  • Après s’être rendu aux côtés de la personne, le moniteur installe le mousqueton libre sur le câble rouge à côté de ceux de la personne à secourir.
  • En suite, il passe la corde dans ce mousqueton, puis la boucle dans un mousqueton libre préalablement accroché au ponté de la personne.
  • Il installe alors la corde dans le gris-gris puis visse le mousqueton sur son harnais.
  • Reste alors à surélever la personne de manière à placer, une par une, ses longes dans la boucle.
  • Avant de descendre avec la personne, le moniteur passera ses propres longes également dans la boucle de la corde.
  • La descente se fera lentement de manière à préserver l’intégrité de la personne lors de l’arrivée au sol.
  • Enfin si la personne est inconsciente, le moniteur utilisera les techniques apprises à l’AFPS ou en l’absence, attendra les pompiers.

 

    1. Missions annexes.

Chacun des employés du parc, et en particulier le moniteur, veillera à la propreté constante de l’enceinte. Il veillera donc à entretenir et respecter les zones protégées ainsi que les allées. Il videra les poubelles quotidiennement et assurera la maintenance des bancs tables et autres commodités destinées aux clients.

Chaque jour, les moniteurs veilleront à réunir puis ranger les matériels nécessaires au fonctionnement du parc. Une fois par mois, un inventaire des E.P.I. et de tous les autres matériels sera effectué dans le but de détecter tout problème relatif à la qualité des matériels de sécurité. Tout matériel défectueux sera alors écarté du cycle de rotation des E.P.I. et les responsables seront avertis afin de remédier au problème.

Quotidiennement, le tour de l’enceinte du parc sera effectué par un moniteur qui vérifiera l’intégrité de la clôture.

Chaque matin, un moniteur remplira la fiche quotidienne après avoir vérifié l’état des parcours et des initiations. Cette vérification se fera sur les parcours (en conditions normales de sécurité) chaque début de semaine.

  1. Imprimés usuels.

 

Les imprimés usuels correspondent aux documents que le moniteur saura remplir et aura à utiliser quotidiennement.

 

Ces documents sont les suivant :

 

    • Entretien matériel (ce document servira lors de la détection puis de la réparation d’un problème détecté sur l’un des parcours du parc).
    • Fiche journalière (ce document sera remplit chaque matin par l’un des moniteurs sur site).

 

    • Infirmerie (ce document servira et sera rempli par le moniteur chaque fois qu’une intervention même bénigne nécessitera la trousse à pharmacie).